Assemblée Générale du 05 Juin 2019

Jacques DUJARDIN
Président de l’Association ABCD

L'équipe de direction

Je veux d’abord souhaiter la bienvenue à chacun, personnalités de la société civile qui nous font l’honneur de leur présence, partenaires qui soutenez l’association, collaboratrices et collaborateurs qui la faites vivre au quotidien, et vous tous, qui par votre présence manifestez aujourd’hui votre adhésion à son projet, et à ses missions.

Il appartient au Président de dresser le rapport « moral » annuel de l’Association ABCD, et ce en conformité avec l’article 18 de nos statuts. Rappelons que ce rapport, s’il doit rendre compte de l’année écoulée, doit également, et je dirai surtout, évoquer l’avenir, ses projets, ses perspectives.

Revenons donc, si vous me le permettez sur l’année 2018.

Le travail engagé a permis à notre association de se remettre en question, de s’interroger de façon bénéfique sur ses activités, ses projets, en un mot de se remettre en mouvement regardant devant elle sa destinée, son avenir.
Ce travail reste positif car inévitablement notre association, votre association, reste confrontée par sa taille et son mode de financement, aux évolutions législatives et réglementaires à venir, et devra percevoir les inéluctables évolutions auxquelles nous pouvons nous attendre, et avec lesquelles elle devra composer.
Il ne faut ni s’en effrayer, ni l’occulter, car ABCD a en elle toute une richesse de compétences, et d’implication qui lui permettent, le moment venu, adaptation et évolution.

Concernant le Pôle Justice :

Tant pour le CER que pour le CEF, le dernier comité de pilotage, d’une grande valeur, a rendu compte d’une amélioration constante de la qualité de prise en charge des mineurs qui nous sont confiés, avec la stabilisation et la montée en compétences de l’équipe pluridisciplinaire ainsi que la mise en place de nouveaux projets permettant ainsi une meilleure réponse aux problématiques des jeunes accueillis.

L’atelier restauration reste une activité importante, structurante, et qui peut pour certains jeunes, déboucher sur un projet professionnel. Mais d’autres activités en relation avec l’exercice du sport, le soin, la santé, le bien-être et l’hygiène, la découverte culturelle, la sensibilisation aux valeurs républicaines ou éthiques, et prochainement l’animation d’une radio en partenariat avec le CEFIR, apportent aux jeunes un contenu éducatif de grande valeur, gage d’une possible évolution personnelle vers un avenir meilleur.

Il convient ici de souligner le travail réalisé, et d’encourager sa poursuite tant il est vrai qu’aucune réussite ne peut s’inscrire dans le temps pour ces jeunes si nous ne contribuons pas à leur apporter des repères, des acquis, porteurs pour eux de possibles projets pour demain.

Je tiens à saluer toutes ces actions qui doivent encore s’enrichir, toujours dans le respect des directives et du cadre réglementaire qui s’impose à nos métiers et qu’il importe de respecter impérieusement.

S’agissant du Pôle Santé :

L’activité reste soutenue (7635 bénéficiaires), et on notera à ce titre un doublement de l’activité du CAARUD de CALAIS. Les évaluations internes et externes ont toutes été réalisées sur l’ensemble des structures, l’évaluation externe d’ARRAS se fera quant à elle en 2021.

Ces évaluations ont été exploitées et ont permis un travail en équipe ayant conduit au développement de la qualité d’accompagnement, et de réponses aux usagers.

Le pôle santé a poursuivi également le développement de sa communication, a intensifié ses partenariats et s’est inscrit dans des actions conjuguées avec d’autre structures ou entités tant sur CALAIS, que sur St OMER et ARRAS. Pour le CSAPA d’ARRAS il faut souligner l’implication dans l’organisation du colloque départemental de la Fédération addiction à ARRAS.

Place a été donnée à la participation des usagers et à leur expression dans le cadre de groupes de parole.

L’année 2018 a été celle de la poursuite de formations sur des questions essentielles à l’activité, à titre d’exemples : « secret professionnel, secret partagé, confidentialité » « gestion de l’agressivité, de la violence ».

Alors quelles sont les perspectives pour 2019 et les prochaines années :

Nous resterons attentifs aux modifications du cadre réglementaire, pour le pôle justice à la révision de l’ordonnance de 1945 et aux évolutions attendues, notamment l’ouverture des structures vers l’accueil de jeunes en séjours courts.

L’association poursuivra sa réflexion sur le contenu de son projet associatif, qui devra être réécrit, en s’interrogeant sur son possible changement de nom, en adéquation avec son projet.

Une réflexion sera poursuivie sur l’implantation du siège et le possible déménagement dans de nouveaux locaux, plus fonctionnels, et permettant un meilleur service pour les usagers.

Les locaux du CER devront également faire l’objet de travaux indispensables, et des études seront menées pour étudier de nouveaux aménagements intérieurs.

Nous veillerons à une attention particulière portée sur le suivi des recommandations figurant dans les rapports d’évaluation interne, et les audits de nos financeurs, car le respect des procédures est un impératif, pour la poursuite de nos activités et la reconnaissance de nos financeurs.

Nous nous efforcerons de renforcer le suivi de certaines tâches administratives et comptables, en sécurisant ainsi nos « process », notamment en ce qui concerne la gestion « ressources humaines ».


Comme vous le voyez le travail ne manquera pas, et je sais pouvoir compter sur le dynamisme de chacun pour faire progresser l’association avec bien sûr l’implication totale du conseil d’administration :

C’est d’ailleurs l’occasion pour le conseil et pour moi d’accueillir aujourd’hui un futur nouvel administrateur en la personne de Monsieur CARON dont la candidature a été acceptée lors du conseil d’administration du 18 avril, et qui intégrera le conseil à l’issue des votes de notre assemblée générale de ce jour. Nous le félicitons pour sa nomination, et c’est avec grand plaisir que nous l’accueillons.

L’association devra accueillir de nouveaux membres, et je fais aujourd’hui un appel à chacun pour que vous puissiez repérer dans votre entourage propre des personnes concernées par nos actions et souhaitant être informées par la vie de l’association.
Qu’il s’agisse de praticiens, de professionnels issus de milieux divers, ou simplement de personnes désireuses d’être en lien avec nos missions, transmettez-moi leurs coordonnées, par l’intermédiaire des Directeurs de pôles, ou invitez-les à nous écrire.



Je vous remercie vivement pour votre attention.

Jacques DUJARDIN
Président